Marché à bétail Abidjan

Marché à bétail Abidjan

Délocalisation du marché à bétail :
D’autres sites prévus dans le District d’Abidjan (officiel)

Treichville, Cocody, Attécoubé, Anyama, le gouvernement prévoit l’ouverture prochaine de plusieurs marchés à bétail dans le District d’Abidjan. L’annonce a été faite par le Ministre des Ressources Animales et Halieutiques, Sidi Touré, lors d’une conférence de presse, tenue le lundi 10 juin 2024 à la direction des pêches à Abidjan. 

« La multiplication d’autres sites de vente en dehors du site de Port-Bouët, qui était le site principal litigieux, probablement, nous assisterons à l’ouverture des sites spécifiques de Treichville, de Cocody, d’Attécoubé, d’Anyama, etc, pour décongestionner un tant soit peu le site principal qui a fait l’objet de beaucoup de communication spécifique ».

A LIRE AUSSI  Plusieurs grands projets mis en route en Côte d'Ivoire

« Nous attendons dans les prochaines heures que le District autonome puisse opérationnaliser ces différents sites à travers un mécanisme qui lui est propre et traditionnel », a-t-il ajouté.

Revenant sur la préoccupation des vendeurs de bétails relativement à la sécurisation de leurs cheptels, le Ministre a rassuré ces derniers en rassurant que le gouvernement œuvrera dans ce sens.

A LIRE AUSSI  La Guinée et la Palestine renforcent leur coopération

« Nous comprenons les défis que vous rencontrez et nous apprécions grandement les efforts que vous faites afin d’approvisionner nos marchés en cette période cruciale. Nous voudrions vous rassurer que des discussions seront engagées pour la prise en compte de vos différentes préoccupations, la sécurité de vos différents bétails, la sécurité de vos investissements. Afin de pouvoir satisfaire les populations ivoiriennes, nous nous engageons à prendre toutes ces différentes mesures dans la droite ligne des missions qui sont les nôtres, nous rassurer de l’approvisionnement effectif au meilleur coût de marché à bétail de Côte d’Ivoire ».

A LIRE AUSSI  la liste des navires autorisés à opérer dans les eaux sénégalaises rendue publique

Sandrine KOUADJO

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Leave a comment
scroll to top