Guinée :
Lancement des Etats généraux de l’Agriculture et de l’Élevage à Conakry

Les états généraux de l’Agriculture et de l’Élevage ont été lancés ce mercredi 3 juillet 2024 et se poursuivront jusqu’au 5 juillet prochain. L’objectif est d’approfondir le diagnostic du secteur afin d’identifier les voies et moyens garantissant un accroissement durable de la production et de la productivité, assurant l’autosuffisance alimentaire et nutritionnelle des populations.

Dans son discours de bienvenue, M. Oumar Barry, Secrétaire général du ministère de l’Agriculture et de l’Élevage, a rappelé que ces états généraux réunissent plus de 850 participants, dont 580 représentants des agriculteurs des quatre régions naturelles, 300 représentants des institutions républicaines, des hôtes illustres des pays invités, les partenaires techniques et financiers, le secteur privé, des organes consulaires, les institutions d’enseignement supérieur, la Société civile et les cadres des services techniques, tous mobilisés autour des acteurs du monde rural.

A LIRE AUSSI  Le MIRAH a pris part à une rencontre au Kenya

Ensuite, l’honneur est revenu au Directeur Général du Bureau de stratégies et du développement du ministère de faire la restitution des concertations régionales. Au cours de sa présentation, Pierre Kamano a survolé l’ensemble des travaux menés autour des questions essentielles et des défis auxquels le secteur est confronté.

Ces concertations ont conduit à des recommandations à court, moyen et long termes, visant à faire de l’agriculture un levier pour stimuler la croissance inclusive en Guinée.

A LIRE AUSSI  Le Ministre Barry Mamoudou a rencontré les acteurs 

S’en sont suivis les témoignages des représentants des producteurs des quatre régions naturelles, portés par M. Moussa Camara, Président de la Fédération des planteurs de la Basse Guinée. Dans son intervention, après avoir salué l’initiative ayant prévalu à l’organisation des concertations régionales ayant abouti à ces états généraux, il a indiqué que celles-ci ont permis aux agriculteurs et éleveurs de poser sans tabou leurs problèmes.

A LIRE AUSSI  Des populations bénéficient d’une opération de vente directe de poisson sans intérêt

Source: Autre presse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Leave a comment
scroll to top