Burkina Faso / Développement agropastoral et halieutique
On élabore un Plan de renforcement des capacités institutionnelles

Au Burkina Faso, le Ministère de l’Agriculture, des Ressources Animales et Halieutiques, avec le soutien de l’Alliance pour une révolution verte en Afrique (AGRA), a tenu un atelier de démarrage de l’élaboration du Plan de renforcement des capacités institutionnelles du secteur agro-pastoral et halieutique, vendredi 15 juillet 2022 à Ouagadougou.

L’Alliance pour une révolution verte en Afrique (AGRA) soutient le ministère de l’Agriculture, des Ressources Animales et Halieutiques dans l’élaboration du Plan de renforcement des capacités institutionnelles du secteur agro-pastoral et halieutique. Pour le représentant du Responsable pays de l’AGRA, Raoul Ouedraogo, l’atelier de démarrage permettra de dresser l’état des lieux des capacités institutionnelles et d’envisager les options indispensables à leur amélioration en vue d’accroître les performances du Département ministériel.

A LIRE AUSSI  C.I / PRODUITS ANIMAUX ET HALIEUTIQUES :  Sidi Touré veut promouvoir la transformation

Pour le Directeur général des études et des statistiques sectorielles (DGESS), Yves Gérard BAZIE, « à l’aube de la nouvelle configuration de notre Département qui consacre la fusion des sous-secteurs de l’agriculture, des ressources animales et des ressources halieutiques, il apparait indispensable de revoir et surtout de renforcer les capacités institutionnelles du secteur ».

Et d’ajouter que l’élaboration du Plan de renforcement des capacités institutionnelles permettra aux parties prenantes de poser un diagnostic sans complaisance et de formuler des propositions de renforcement des capacités institutionnelles abordant tous les défis systémiques du développement agropastoral et halieutique.

A LIRE AUSSI  des sociétés coopératives sensibilisées sur la nouvelle loi

Cette étude participative et inclusive va analyser les questions pertinentes telles que la mobilisation des ressources et le financement, l’accès aux intrants et équipements agricoles, l’appui-conseil agricole et animale, la gestion des infrastructures hydroagricoles, l’irrigation, la sécurité alimentaire, la gestion des risques agricoles.

Au nom du ministre burkinabé de l’Agriculture, des Ressources Animales et Halieutiques, le Directeur général des études et statistiques sectorielles, Yves Gérard Bazié, a exprimé sa reconnaissance à l’AGRA pour son soutien constant et son accompagnement dans l’élaboration du Plan de renforcement des capacités institutionnelles du secteur agropastoral et halieutique.

A LIRE AUSSI  Le Salon de l’Agriculture 2022 s’ouvre à Paris après deux ans d’absence

S.A. avec Svice Comm

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Leave a comment
scroll to top