Journée internationale de lutte contre la pêche INN :
Le MIRAH sensibilise les acteurs du secteur

A l’occasion de la célébration de la Journée internationale de lutte contre la pêche illicite non déclarée et non réglementée, le Ministère des Ressources animales et Halieutiques (MIRAH),a organisé une campagne de sensibilisation sur les pratiques de pêche responsable. « Pêche INN : menace pour la sécurité alimentaire », était le thème de cette cérémonie qui s’est tenue le 5 juin 2024, au Seamen’S Club  dans la commune de Treichville.

Sensibiliser les communautés de pêcheurs sur les méfaits de la pêche INN et leur présenter les dispositions prises par l’Etat de Côte d’Ivoire pour contrer ce fléau, était l’objectif de cette campagne.

Cette dernière s’avère plus que nécessaire car cette pratique illicite non seulement représente un danger pour l’écosystème marin, une gangrène pour l’économie, mais sape le travail abattu par la Côte d’Ivoire pour rendre le secteur de la pêche plus compétitif à l’échelle mondiale,

A LIRE AUSSI  Sidi Touré  invite  l’ensemble des acteurs nationaux à assumer leurs responsabilités

Selon la déclaration du Ministre des Ressources animales et Halieutiques Sidi Tiémoko Touré, lu par son directeur de Cabinet Assoumany Gouromenan, face à la problématique complexe que représente la pêche INN, les autorités ivoiriennes ont pris des mesures vigoureuses.

« (…)le Gouvernement ivoirien, à travers le Ministère des Ressources Animales et Halieutiques (MIRAH), a pris des mesures vigoureuses. Nous avons élaboré un plan national de lutte contre la pêche INN, adopté la loi N°2016-554 du 26 juillet 2016 relative à la pêche et à l’aquaculture, et mis en œuvre un manuel de procédures pour le Suivi, le Contrôle et la Surveillance (SCS) des activités de pêche. Nous avons également ratifié plusieurs accords internationaux, dont l’Accord sur les Mesures du Ressort de l’État du Port de la FAO », indique M. Sidi Touré.

A LIRE AUSSI  La Chef-Cab du MIRAH visite le parc des Expositions d’Abidjan

Il a également énuméré plusieurs actions entreprises dans le courant de l’année 2023 pour assurer la surveillance de nos ressources halieutiques, mais aussi pour garantir le respect du repos biologique.

« Ce sont 22 missions de patrouille qui ont été effectuées dans les rades intérieures et en ZEE avec l’appui de la Marine Nationale, où plus de 44 navires et 110 unités de pêche artisanale ont été inspectés. – De janvier à octobre 2023, ce sont également 312 opérations d’inspection réalisées à quai dont 183 thoniers senneurs, 58 chalutiers congélateurs, 62 reefers frigorifiques, 3 cargos thoniers et 6 navires baliseurs au port d’Abidjan », a-t-il expliqué.

A LIRE AUSSI  Sidi Touré galvanise les acteurs de la filière aquacole  

Ces actions, le Département que dirige Sidi Touré entend les intensifier à travers la Construction d’un nouveau centre de surveillance des pêches, le Renforcement des patrouilles de surveillance et le Renforcement des capacités des agents de surveillance.

Aux acteurs du secteur de la pêche, le Ministre a rappelé leur rôle important dans cette lutte contre la pêche INN, ajoutant que leur engagement et leur coopération sont indispensables pour préserver les ressources marines pour les générations futures.

 

MYNA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Leave a comment
scroll to top