Projets MIRAH

Ressources animales et halieutiques
Plusieurs grands projets mis en route en Côte d’Ivoire

Le vaste chantier de 23 projets, initiés par le Ministère des Ressources Animales et Halieutiques (MIRAH), en vue de soutenir la Politique nationale de développement de l’Elevage, de la Pêche et de l’aquaculture (PONADEPA 2022- 2026), est en marche sur le terrain à travers la Côte d’Ivoire. BETAIL D’AFRIQUE fait un point.

 Dès l’entame de l’année 2023, plus précisément le 24 janvier, le Ministère des Ressources Animales et Halieutiques (MIRAH) procède au lancement du premier grand projet dénommé « projet de renforcement de la surveillance épidémiologique des dangers sanitaires vétérinaires » ou projet « Pro- surveillance épidémiologique ».

« PRO-SURVEILLANCE EPIDÉMIOLOGIQUE »

A l’occasion, le Ministre Sidi Touré indique que ce projet tient à cœur au gouvernement de Côte d’Ivoire. D’une durée de 3 ans, le projet « Pro-surveillance épidémiologique » vise à mettre en place un système fonctionnel de prévention, de détection et de réponse adaptée pour faire face aux dangers sanitaires vétérinaires, en vue de limiter leurs impacts sur la santé publique vétérinaire. Il va permettre, par ailleurs, de garantir un environnement sanitaire propice au développement de l’élevage en Côte d’Ivoire.

 « PRODEF-PORC »

Le «Projet de Développement de la Filière Porcine », ou projet « Prodef-Porc », voit le jour à Agboville, dans le Sud-Est de la Côte d’Ivoire. Le 21 février 2023, Sidi Touré y rend public cet autre chantier qui a pour objectif d’améliorer la couverture des besoins nationaux en viande et produits porcins, à travers un appui à la production par l’amélioration génétique, la transformation et la commercialisation des produits porcins. A cette occasion, le patron du MIRAH pose la première pierre du centre d’apprentissage et de perfectionnement en production et transformation de la viande porcine.

 « PRO-SURVEILLANCE PÊCHE »

Le Gouvernement de Côte d’Ivoire met en avant l’amélioration du suivi, contrôle et surveillance (SCS) des pêches et de la préservation de l’environnement aquatique. C’est ce qui explique que le 23 février 2023, le Ministre Sidi Touré ait mis en route, à la Direction des Pêches sise à Abidjan-Treichville, le « Projet d’Amélioration du Suivi Contrôle et Surveillance des Pêches » ou « Pro-Surveillance Pêche.» L’objectif de ce dispositif est de lever les principales pressions pesant sur les ressources halieutiques. Prévu pour une durée de quatre ans, le projet « Pro-Surveillance Pêche » va privilégier une approche à la fois globale, inclusive et innovante pour contribuer à la lutte contre la pêche INN (pêche Illicite, Non déclarée et Non réglementée).

A LIRE AUSSI  Le Directeur Exécutif du FIRCA reçu par le Ministre

« PRO-LAIT »

Le 10 mars 2023, c’est au tour de la ville de Ouangolodougou, dans l’extrême nord de la Côte d’Ivoire, d’accueillir le Ministre des Ressources Animales et Halieutiques. Sidi Tiémoko Touré et les siens y procèdent au lancement du « Projet de développement et de promotion de la production laitière » ou « Prolait ». D’envergure nationale, le « Pro-Lait » est un projet dont l’encrage est à Nioroningué, un village de la commune de Ouangolodougou, sur une station de plus de 2200 hectares. Ce projet-ci a pour objectif général de rendre compétitive et attractive la chaîne de valeur lait de la Côte d’Ivoire afin qu’elle prenne toute sa place sur les marchés nationaux et internationaux.

 « PRO-AQUACOLE »

Le lancement du « Projet d’amélioration de la Production d’intrants et de Produits Piscicoles », ou projet « Pro-Aquacole », a lieu mardi 21 mars 2023 à Jacqueville, ville balnéaire située à une soixantaine de Km d’Abidjan, en présence de M. Assoumany Gouromenan, Directeur de cabinet du ministre Sidi Tiémoko Touré. Le projet « ProAquacole » vise à améliorer les capacités opérationnelles des stations étatiques et des écloseries privées piscicoles et garantir la disponibilité des alevins de qualité à travers une production massive. D’une durée de trois ans, ce projet va couvrir les régions et localités de la Côte d’Ivoire avec pour point d’ancrage la zone de Jacqueville.

« PRO-BOVINE »

Le projet « Pro-Bovine » fait partie des 23 projets majeurs initiés par le MIRAH. A travers ledit programme, le Ministre et ses hommes entendent renforcer la production de la Côte d’Ivoire en viande pour les besoins de sa population, de sorte à ne plus dépendre de l’extérieur à long terme. C’est ce qui explique cet important projet « ProBovine », mis en route vendredi 7 avril 2023, dans le département de Boundiali au nord-ouest du pays, plus précisément à la station de Panya située à 17 km de la ville. Le projet « Pro-Bovine » a pour objectif d’assurer la couverture des besoins nationaux en viande par la production, augmenter les revenus des populations rurales et renforcer la résilience des communautés tributaires de l’élevage en Côte d’Ivoire.

A LIRE AUSSI  Le Ministre Sidi Touré procède au démarrage du « Pro-intégré »

« PRO-VALORISATION »

Quant au « Projet de développement des techniques de Valorisation des produits halieutiques » ou « Pro-Valorisation », il est lancé en avril 2023 à Abidjan. Cet autre programme va permettre de former près de 1.500 jeunes et femmes aux techniques de production et d’installer environ 400 jeunes promoteurs. Avec le « Pro-Valorisation », d’une durée de 3 ans (2023-2026), le MIRAH envisage de créer, de former et d’équiper 45 associations de transformatrices et d’intégrer les aliments transformés, au niveau du centre, dans 35 cantines scolaires et centres de santé. Ce projet vise également à outiller les bénéficiaires sur la technique de préparation du Surimi, un produit à base de chair de poisson obtenu par une technique traditionnelle japonaise de transformation de poissons.

« PRO-DIVERSIFICATION »

Le « Projet de diversification de la production aquacole » ou « ProDiversification » est mis en route samedi 20 mai 2023 à San Pedro, dans le sud-ouest du pays. Le « Prodiversification » va renforcer les capacités des acteurs et l’insertion des jeunes. Prévu pour une durée de trois ans, ce projet vise à améliorer la couverture des besoins nationaux en produits halieutiques. Il a une envergure nationale, avec pour point d’ancrage la ville de San Pedro. Ce projet permettra, à terme, de faire la promotion de l’aquaculture marine, de créer un centre expérimental et d’apprentissage pour la maitrise de nouvelles espèces aquacoles.

« PRO-CONSERVATION »

A travers le projet dénommé « ProConservation », la Côte d’Ivoire veut préserver son potentiel halieutique. Le 19 mai 2023 à l’hôtel Anouanzè de Soubré, le Ministre Sidi Touré lance officiellement le « Projet de Conservation de la Biodiversité Halieutique » ou « ProConservation ». Ledit Projet, qui a aussi une durée de trois ans, a pour point d’ancrage la ville de Soubré. Il a pour objectif d’assurer l’exploitation durable des stocks halieutiques et la conservation des pêcheries. A terme, le « ProConservation » vise aussi l’évaluation des stocks halieutiques, la réalisation, l’actualisation de quatre plans de gestion et d’aménagement des pêcheries et l’atteinte de 50% de taux d’accroissement des productions halieutiques du pays.

« PRO-AVICOLE »

C’est dans le département de Béoumi, plus précisément dans la sous-préfecture de Marabadiassa, que le projet « Pro-avicole » est lancé, vendredi 02 juin 2023. Ce projet a pour but d’accroître la couverture nationale en produits avicoles, de fournir un appui aux acteurs intervenants dans la chaîne de valeur et d’améliorer la transformation et la commercialisation des produits avicoles. Cela passe par la création d’un centre d’application et de spécialisation en aviculture à Marabadiassa. Ledit projet ambitionne l’augmentation de la consommation par personne de la viande de poulet ainsi que les œufs. Il pourra générer, à terme, plus 16 emplois directs et indirects.

A LIRE AUSSI  Ce que vise le projet PRO-LAIT du MIRAH

« PRO-MALADIES »

S’agissant du « Projet de Contrôle des Maladies Enzootiques » ou projet « Pro-Maladies », il est mis sur pied vendredi 16 juin 2023 à Agnibilékrou, une localité dans l’Est de la Côte d’Ivoire. Ce programme a pour objectif de soutenir le développement des filières animales à travers l’amélioration de l’état sanitaire des élevages et la préservation de la santé des éleveurs et propriétaires d’animaux. D’une durée de quatre ans, le « Pro-maladies » va stimuler les éleveurs, les Groupements de Défense Sanitaire (GDS) et les Comités Villageois de Lutte (CVL) à une collaboration plus étroite avec les services du MIRAH et les vétérinaires installés en clientèle privée.

« PRO-SECURITE DAOA »

Jeudi 13 juillet 2023, à la direction des pêches à Abidjan-Treichville, le Ministre Sidi Touré a procédé au lancement du projet dit d’appui à l’amélioration de la Sécurité sanitaire des denrées animales et d’origine animale, dénommé  « PRO-SECURITE DAOA ». A travers ledit projet, le Ministère des Ressources Animales et Halieutiques entend renforcer la sécurité sanitaire des denrées animales et d’origine animale (DAOA). Au cours de cette cérémonie qui s’inscrit dans la lutte contre les intoxications alimentaires en Côte d’Ivoire (TIAC), le Ministre Sidi Touré a fait des dons aux différents responsables des acteurs des filières des ressources animales et halieutiques, question de les appuyer à l’application les mesures d’hygiène sanitaire. Le projet « PRO-SECURITE DAOA » a pour objectif de moderniser les postes de contrôle sanitaire aux frontières, d’éduquer les acteurs aux bonnes pratiques d’hygiène et d’améliorer les infrastructures de traitement et de transformation des aliments.

Ce sont donc plusieurs grands projets, issus du vaste chantier qui en compte 23, à avoir été mis en route par le Ministère des Ressources Animales et Halieutiques, sous la houlette du Ministre Sidi Tiémoko Touré.

Par André SELFOUR

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Leave a comment
scroll to top