Hommage des acteurs du bétail à Ouattara
Le sens de la mobilisation de Bouaké

La Fédération Nationale des Coopératives de la Filière Bétail-Viande de Côte d’Ivoire (FENACOFBVI – CI) a rendu un vibrant hommage au Président ivoirien, Alassane Ouattara. L’événement, qui s’est déroulé jeudi 23 juin 2022, à Bouaké (centre du pays), a été marqué par une forte mobilisation de tous ceux qui comptent dans ce secteur d’activité en Côte d’Ivoire.

Des transporteurs et commerçants de bétail aux bouchers-chevillards, en passant par les éleveurs, tous ces acteurs ont tenu à rassembler leurs énergies pour se rendre dans la capitale du Gbêkê afin d’exprimer leur reconnaissance et gratitude au Chef de l’Etat Alassane Ouattara, celui qu’ils considèrent comme leur bienfaiteur.

Cette image, le premier responsable de la FENACOFBVI-CI, Issaka Sawadogo, par ailleurs président de la Confédération des fédérations de la filière bétail-viande de l’Afrique de l’ouest (CONFENABVI-AO), a su la matérialiser et la traduire dans son discours de remerciement du président Alassane Ouattara. M. Sawadogo a merveilleusement indiqué dans son adresse qu’il était question de « rendre hommage à un homme exceptionnel épris de qualité et ayant le souci du bien-être de la population ivoirienne, tout en cultivant le vivre ensemble ».

A LIRE AUSSI  Cap sur l’application de la PONADEPA

Les acteurs de cette puissante filière bétail-viande dans l’écosystème de l’économie ivoirienne, faut-il le faire remarquer, ne sont pas allés seuls à Bouaké pour dire ‘’Merci’’ au chef de l’Etat ivoirien. Ils ont, en effet, reçu l’onction de la tutelle, en l’occurrence le Ministère des Ressources Animales et Halieutiques (MIRAH), représenté au plus haut niveau par son premier responsable, le ministre Sidi Tiémoko Touré.

En meneur de troupe, le membre du gouvernement a su mettre en musique les compétences de ses collaborateurs du ministère et celles des acteurs de la filière bétailviande.

S’agissant de sa présence à Bouaké pour prendre part à la manifestation, M. Touré l’a trouvée modestement judicieuse tant il est de son devoir d’accompagner l’ensemble des acteurs de la filière dans toutes leurs initiatives tendant à améliorer leurs conditions de vie et de travail. Le patron du MIRAH a, en outre, expliqué sa présence à cette cérémonie d’hommage au président Ouattara, par la justesse de cette action menée par les acteurs de la filière bétail-viande et son caractère symbolique.

A LIRE AUSSI  AGIR POUR ASSAINIR LE SECTEUR AVICOLE

A la vérité, cette célébration du président Ouattara par les acteurs de la filière bétail-viande est loin d’une action de mimétisme. En effet, nombreuses sont les raisons qui fondent l’évènement qu’ont organisé, à Bouaké, ces acteurs de développement en l’honneur du Chef de l’Etat de Côte d’Ivoire.

Et le ministre Sidi Touré l’a si bien rappelé en détaillant les réformes intervenues, sous la houlette du Président Alassane Ouattara, pour dynamiser et professionnaliser cette filière qui demeure une mine d’or pour l’économie nationale et pour les populations qui y tirent des revenus pour vivre décemment.

Il est donc simplement humain et objectif de dire ‘’Merci’’ à celui qui contribue à améliorer les conditions de vie et de travail. Devoir de reconnaissance: c’est le sens de la grande mobilisation qu’il a été donné de voir à Bouaké et qui a été souligné par le ministre.

A LIRE AUSSI  Force doit rester à la loi

«Nous disposons aujourd’hui d’une politique et d’une feuille de route claire et consensuelle à savoir notre politique de développement de l’élevage, de la pêche et de l’aquaculture pour toute la période de 2022 à 2026 et cette politique est aujourd’hui notre boussole pour l’atteinte de nos différents objectifs», a rappelé Sidi Touré.

Bien entendu, ce devoir de reconnaissance recèle des encouragements à poursuivre la transformation structurelle du secteur par la mise en œuvre du projet innovant qu’est la Politique nationale de développement de l’élevage, de la pêche et de l’aquaculture (PONADEPA), conçu sous la férule du Président Alassane Ouattara et porté par le ministre Sidi Touré.

Le message que lancent les acteurs de la filière Bétail-viande est donc clair et limpide: dire “Merci” au président Ouattara pour espérer encore de lui, pour accroitre la robustesse et la résilience de la filière bétail-viande dans l’intérêt du pays et des professionnels qui y tirent leurs ressources vitales.

Charles Lambert TRA-BI

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Leave a comment
scroll to top