Côte d’Ivoire / Filière bétail-viande 
Transformer les potentialités en opportunité d’emplois

Le ministre ivoirien des Ressources animales et Halieutiques, Sidi Touré, a exhorté l’ensemble des acteurs de la filière bétail-viande à ne pas se limiter aux potentialités mais à les transformer en opportunités capables de garantir des emplois stables. C’était lors de la cérémonie de lancement de l’enquête sur les exploitants de bétail en Côte d’Ivoire,  qui s’est tenue vendredi 22 juillet 2022 à Adzopé, dans la région de La Mé.

« Notre pays a des potentialités énormes pour couvrir ses besoins en viande et même en exporter à terme. Nous ne devons plus nous arrêter au stade de potentialités, mais transformer les potentialités en opportunités d’emplois stables, afin de lutter contre la faim et la pauvreté à travers la production de bétail et de la viande de qualité », a indiqué M. Touré lors de cette cérémonie qui a mobilisé de nombreuses personnalités et des acteurs du secteur.

A LIRE AUSSI  Le marché à bétail inauguré

Afin d’atteindre cet objectif, le Ministère des Ressources animales et Halieutiques (MIRAH) a initié diverses actions dont le la Politique Nationale de Développement de l’Elevage de la Pêche et de l’Aquaculture (PONADEPA)  validée en décembre 2021.

« Après la validation de cette stratégie en décembre 2021, les crises sociopolitiques dans les pays fournisseurs en l’occurrence, le Burkina Faso et le Mali, ont entraîné la perturbation des approvisionnements en bétail. Aussi, l’arrêt des échanges commerciaux entre le Mali et les pays de la CEDEAO, en janvier 2022, a-t-il interpellé le gouvernement sur la nécessité de mettre en place un plan d’urgence à l’effet de minimiser l’impact sur la disponibilité du bétail et de la viande et surtout, pour la maîtrise des prix », a expliqué Sidi Touré.

A LIRE AUSSI  Un salon de l'agriculture, de 'l'hydraulique, de l'environnent et de l’élevage en 2022

Cette évaluation s’inscrit donc dans la mise en œuvre de ce plan d’urgence qui prévoit aussi des actions de lobbying et de sensibilisation et la mise en place d’un mécanisme d’appui aux producteurs.

Pour la réussite de cette opération, le ministre Sidi Touré a exhorté les éleveurs à coopérer avec les  agents et collaborateurs du MIRAH qui viendront à eux et à rassurer ces derniers de la volonté de son ministère à œuvrer pour lever tous les obstacles auxquels ils seront confrontés.

L’enquête sur le disponible en bétail en Côte d’Ivoire, lancé le vendredi 22 juillet 2022 à Adzopé, va donner les informations réelles en termes de production bovine, ovine et caprine.  Cette opération est une entité du plan d’urgence initié par le gouvernement de Côte d’Ivoire, afin de minimiser l’impact sur la disponibilité de la viande, mais aussi maîtriser les prix de la viande qui ont connu une hausse suite aux crises dans les pays voisins (Mali et Burkina Faso).

A LIRE AUSSI  Saisie de centaines de poulets, prêts à être consommés, en provenance du Ghana

Cette évaluation, faut-il le noter, va fournir des données sur la géolocalisation du bétail ainsi que des éleveurs et des propriétaires des animaux.

« Je tiens à remercier le Président de la République SEM Alassane Ouattara et le Premier Ministre pour les actions en faveur de l’amélioration du panier de la ménagère et des conditions de vie des populations », a dit le ministre Sidi Touré.

 Mireille YAPO (envoyé spécial)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Leave a comment
scroll to top