KENYA / RENFORCEMENT DE L’ELEVAGE :
La Commission de la viande obtient un appui de 6 milliards de francs CFA

Au Kenya, l’élevage est un important contributeur au secteur agricole. Porté par les performances du lait et la viande, le sous-secteur attire les investissements privés et publics.

En effet, la Commission de la viande (KMC) va bénéficier d’une enveloppe de 1,4 milliard de shillings (12 millions $), soit 6 milliards de francs CFA, dans le cadre de la croissance de ses activités.

A LIRE AUSSI  La pire sécheresse ravage les vies de nomades en Ethiopie

Ce montant débloqué par le Trésor kényan sera alloué via les Forces de défense du Kenya (KDF), entité qui a repris le contrôle de la KMC sur décision du président Uhuru Kenyatta en 2020.

Avec cette somme, la KMC entend améliorer l’efficacité des opérations d’abattage et de traitement de la viande de son usine de production basée dans la ville d’Athi River.

A LIRE AUSSI  Dangote lance son unité de production d’Angrais

Située dans le comté de Machakos, l’unité possède actuellement une capacité d’abattage de 1250 animaux par jour et exporte environ 500 tonnes de viande fraîche et congelée vers le Moyen-Orient et le reste de l’Afrique.

Pour rappel, la viande est la principale denrée de l’élevage du Kenya en termes de valeur. La production de viande bovine, plus important contributeur à l’industrie est concentrée pour l’essentiel dans les régions de terres arides et semi-arides, qui représentent 70 % du stock total. Dans le pays, le sous-secteur de l’élevage représente environ 40 % du PIB agricole au Kénya et emploie la moitié de la main-d’œuvre agricole.

A LIRE AUSSI  La reconduction méritée du ministre Sidi Tiémoko Touré

BDA avec Ecofin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Leave a comment
scroll to top