Nouveau Gouvernement de Côte d’Ivoire 
La reconduction méritée du ministre Sidi Tiémoko Touré

Les membres du gouvernement remanié de Côte d’Ivoire, avec à sa tête le Premier ministre Patrick Achi, sont connus depuis mercredi 20 avril 2022. Parmi les ministres reconduits, figure le Ministre des Ressources Animales et Halieutiques, Sidi Tiémoko Touré.  

Sidi Tiémoko Touré a exprimé sa gratitude au Chef de l’Etat, Alassane Ouattara et au Premier ministre Patrick Achi, pour la confiance renouvelée à sa personne, pour conduire à nouveau le Ministère des Ressources Animales et Halieutiques (MIRAH), département dont il a la charge depuis avril 2021.

« Ce jour, je voudrais adresser mes sincères remerciements au Président de la République SEM Alassane Ouattara, ainsi qu’au Premier Ministre SEM Patrick Achi, pour la confiance renouvelée en me reconduisant parmi les membres du Gouvernement de Côte d’Ivoire en qualité de Ministre des Ressources Animales et Halieutiques.», écrit Sidi Touré sur sa page Facebook, quelques heures après la publication du nouveau gouvernement.

A LIRE AUSSI  Dangote lance son unité de production d’Angrais

De l’avis d’observateurs avertis, la reconduction du ministre Sidi Tour, à la tête du MIRAH, est le fruit du travail abattu par son équipe et lui depuis qu’il a la charge de ce département ministériel. Les actions d’envergures et les projets prometteurs mis en œuvre au MIRAH ont milité en sa faveur. Des projets qui gravitent autour de son leitmotiv : « agir pour la sécurité alimentaire ».

Pour atteindre ces objectifs, il a fallu des politiques et des stratégies qui ont été élaborées pour permettre à la Côte d’Ivoire de parvenir à l’autosuffisance alimentaire.

Avec une production halieutique nationale qui ne couvre qu’à peine 20% des besoins du pays, une contribution nationale en lait et produits laitiers qui ne représentaient que 19 % de la consommation annuelle en 2019, le développement durable des chaînes de valeurs de la pêche et de l’aquaculture et de l’élevage s’avèrent primordiales. D’où le lancement, sous la gouvernance Sidi Touré, des travaux de construction d’un Centre de transfert de technologie et de formation en aviculture qui permettra d’augmenter de 20 000 tonnes la production avicole de la Côte d’Ivoire. Il y a eu également la lancement d’une usine de transformation d’aliments nutritionnels pour animaux à Attingué, mais aussi l’inauguration d’un centre de formation du surimi, qui est une technique de transformation du poisson une méthode traditionnelle chinoise.

A LIRE AUSSI  L’ELEVAGE AU MALI : UNE MINE DE RICHESSE A METTRE EN VALEUR A TOUT PRIX

En outre, le ministre Sidi Touré et ses hommes ont mis en place une stratégie pour améliorer la productivité et la compétitivité des filières animales et halieutiques, via la Politique Nationale de Développement de l’Élevage, de la pêche et de l’aquaculture en Côte d’Ivoire 2022/26 (PONADEPA). Une politique de développement qui s’étend sur la période 2022-2026.

D’un coût estimé à 1049 milliards 442 millions de FCFA, cette stratégie nationale adoptée en Conseil des ministres du 19 janvier 2022, permettra à la Côte d’Ivoire d’acquérir son indépendance vis-à-vis de l’extérieur en matière de produits animaux et halieutiques.

A LIRE AUSSI  Patrick Achi félicite Sidi Touré

Des projets et actions, mais aussi bien d’autres faits d’arme, ont pu militer à la reconduction du ministre Sidi Tiémoko Touré à la tête du MIRAH.  « Le challenge est de plus en plus important, mais avec plus d’engagement nous y arriverons pour le bonheur de nos populations. Servir son pays est le plus grand devoir », s’est-il engagé via sa page Facebook.

Mireille YAPO

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Leave a comment
scroll to top