Pastorales du sahel-Burkina

Pastorales du sahel-Burkina

Programme de développement durable des exploitations pastorales du sahel-Burkina :
Le ministre délégué chargé des Ressources animales échange avec le personnel

Le ministre délégué chargé des Ressources animales, Dr Amadou DICKO, a rendu visite au personnel du Programme de développement durable des exploitations pastorales du sahel-Burkina (PDPS-Burkina), ce lundi 21 août 2023, à Ouagadougou.

Pour le ministre délégué, l’objectif de la visite était d’apprendre davantage sur le Programme, à travers les résultats atteints et les difficultés rencontrées dans sa mise en œuvre, mais également de s’imprégner des conditions de travail du personnel.

Le ministre délégué chargé des Ressources animales échange avec le personnel

Au cours de la rencontre, Salif GANAME, le spécialiste Suivi-Évaluation, a procédé à la présentation du Programme de Développement des Exploitations Pastorales du Sahel (PDPS)-Burkina.

Le PDPS-Burkina est un programme financé à hauteur de 20,56 milliards de F CFA par l’Etat et la Banque islamique de développement (BID), dont l’objectif est de contribuer à la réduction de la pauvreté et au renforcement de la sécurité alimentaire et nutritionnelle des populations vulnérables.

A LIRE AUSSI  Une formation sur l’Outil de Collecte des données sanitaires organisée à Man

En termes de réalisation du Programme, on note entre autres, la restauration de 1595 hectares de terres dégradées dans les provinces de la Gnagna et du Zandoma, l’acquisition et la mise à disposition de 3700 tonnes d’aliments bétail et de 500 kits de matériel de récolte de fourrage. En outre, le Programme a également permis la foration de 15 sites en vue de la réalisation d’adductions d’eau potable simplifiées (AEPS) avec pompe solaire.

A LIRE AUSSI   Le Burkina Faso lance une campagne de vaccination massive

Le programme prévoit la construction de 24 parcs de vaccination

Pour ce qui concerne les perspectives, le Programme prévoit la construction de 24 parcs de vaccination équipés de forages en six lots, l’acquisition de broyeurs d’aliments, de géniteurs Zébus azawak et de matériel et équipements roulant au profit de la Centrale d’achat de médicaments vétérinaires (CAMVET).

Selon Salif GANAME, la mise en œuvre des activités du Programme ne se fait pas sans difficultés. Au titre de ces difficultés, il a évoqué la lenteur pour l’obtention des Avis de non objection (ANO) de la BID, la défaillance des prestataires, la mobilité du personnel et l’insécurité dans les zones d’intervention du Programme.

A LIRE AUSSI  Un marché nocturne d’aliment pour bétail animé par des femmes

Le ministre délégué chargé des ressources animales, Dr Amadou DICKO a félicité le personnel pour les efforts consentis et les résultats engrangés dans la mise en œuvre du Programme. Concernant la mise à disposition d’équipements au profit de la CAMVET, le ministre a instruit les responsables du PDPS-Burkina de diligenter le processus afin que la Centrale soit équipée dans les brefs délais.

Dr Amadou DICKO a également partagé des pistes de solutions avec l’équipe du Programme en vue de lever certaines difficultés rencontrées. Avant de prendre congé de ses hôtes, il a exprimé son entière disponibilité à les accompagner pour l’atteinte de leurs résultats.

Source : MARAH

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Leave a comment
scroll to top