BURKINA FASO/ RESSOURCES ANIMALES ET HALIEUTIQUES
Le nouveau ministre de l’Agriculture, des Ressources Animales et Halieutiques, annonce des innovations

Dr Delwendé Innocent Kiba, nouveau ministre burkinabé de l’Agriculture et des Ressources Animales et Halieutiques ( à gauche sur la photo), a pris fonction jeudi 10 mars 2022 à Ouagadougou.

Le nouveau ministre burkinabé de l’Agriculture et des Ressources Animales et Halieutiques, Delwendé Innocent Kiba, a pris fonction et s’est mis au travail. Le Secrétaire Général du Gouvernement et du Conseil des ministres du Faso, Jacques Sosthène DINGARA, a installé le nouveau ministre jeudi 10 mars 2022 à Ouagadougou.

Le Chef du département a souligné les principaux défis du secteur agropastoral. Il s’agit notamment « de faire face urgemment à la pénurie alimentaire », « de trouver des solutions durables à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle dans un contexte de crise sociale, notamment sécuritaire et sanitaire » et « de poser les bases d’un sous-secteur agropastoral et halieutique productif et durable

A LIRE AUSSI  «Voici la place de la femme dans la filière élevage

« […] Comment comprendre qu’aujourd’hui près de 13% de Burkinabè soient en insécurité alimentaire alors que nous avons 9 millions d’hectares de terres arables dont 233 500 hectares irrigables et 500 000 facilement aménageables, un cheptel numériquement important et diversifié, 160 zones pastorales potentiellement aménageables, près de 1200 plans d’eau et des organisations professionnelles agricoles dynamiques ?», s’est interrogé le ministre KIBA.

Pour renverser cette tendance, le chef du Département de l’agriculture et des ressources animales et halieutiques propose l’innovation dans le transfert des techniques et technologies, la conduite d’actions participatives et transdisciplinaires fondées sur un esprit de solidarité et sensibles au genre. Dr Innocent Kiba prône également la prise en compte des valeurs et habitudes alimentaires et nutritionnelles endogènes dans l’élaboration et la mise en œuvre de projets de développement agropastoraux et halieutiques. Il a, en outre, affirmé l’impératif de se départir des mauvaises habitudes qui entravent le bon fonctionnement des services et d’appliquer rigoureusement la charte des valeurs de la transition. « La négligence, la paresse, la corruption, la malhonnêteté, la complaisance doivent disparaître au profit de la rigueur, l’assiduité, l’abnégation, l’intégrité et la compétence », a- t-il averti.

A LIRE AUSSI  Les producteurs africains en quête de partenaires européens

Le ministre Kiba a dit compter sur ses collaborateurs pour réussir sa mission. Il les a invités à faire preuve de volonté et de dépassement de soi, face aux urgences du moment, notamment la gestion de l’insécurité alimentaire, la riposte face à la grippe aviaire et la préparation de la campagne agricole de saison humide.

Aux acteurs du secteur agro-pastoral, le ministre Innocent Kiba a demandé un engagement sans réserve dans la mise en œuvre des projets et programmes de développement. Dr Kiba a assuré les partenaires techniques et financiers de sa ferme volonté à poursuivre les actions en cours et à engager avec eux de nouveaux projets. Le Secrétaire général du Ministère en charge de l’Agriculture, Hervé Zoungrana, a présenté au ministre Kiba les chantiers en cours et manifesté la disponibilité du personnel à l’accompagner dans la conduite de sa mission.

A LIRE AUSSI  Le calvaire des éleveurs et des acteurs de la filière bétail

BDA avec autre Presse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Leave a comment
scroll to top