Elevage escargot

Côte d’Ivoire Expertise Escargot, spécialisée dans la production et la transformation de l'escargot en Afrique, a de nombreux prix.

Côte d’Ivoire Expertise Escargot :
Les atouts d’une entreprise leader en Afrique

Côte d’Ivoire Expertise Escargot est une entreprise ivoirienne spécialisée dans la production et la transformation de l’escargot qui s’est imposée comme le leader du secteur. Grâce à une organisation méticuleuse, elle est une fierté nationale, en témoigne les nombreuses distinctions qu’elle a obtenues. Une équipe de BETAIL D’AFRIQUE s’est rendue au siège de Côte d’Ivoire Expertise Escargot pour s’imprégner des réalités de cette entreprise.

Azaguié est une bourgade située dans la Région de l’AgnébyTiassa, au sud de la Côte d’Ivoire. C’est dans cette localité, sise à 40 km de la capitale économique ivoirienne, Abidjan, que se trouve le siège de Côte d’Ivoire Expertise Escargot. Le choix d’Azaguié n’est pas fortuit, selon le premier responsable de cette entreprise, Bleu Bernus, qui estime que la zone est stratégique. « L’élevage d’escargot est une activité rurale, il fallait être aussi proche d’Abidjan la capitale parce que cette ville concentre le maximum de potentiels investisseurs », fait savoir M. Bleu. « Même escargot, même goût » est le slogan de Côte d’Ivoire expertise Escargot, qui veut juste indiquer que contrairement aux idées reçues, l’escargot d’élevage n’est pas moins savoureux que celui qu’on trouve dans un milieu naturel. L’entreprise dirigée par Bleu Bernus a plus de mille (1000) fermes disséminées sur toute l’étendue du territoire ivoirien, du Nord au sud, de l’Est à l’Ouest. M. Bleu, qui administre au total 22 employés permanents et 400 ouvriers contractuels, explique que les deux espèces d’escargot qui sont produites sur son site sont Achatina et fulica. Si la première est comestible, la deuxième, par contre, ne l’est pas mais elles sont toutes les deux utiles. L’espèce fulica est celle qui produit le plus de bave. « Nous avons deux types de fermes : les fermes intégrées et celles de nos producteurs, à savoir ceux que nous avons formés, installés et qui à la fin nous vendent exclusivement leurs escargots. Au total, nous avons 800 fermes intégrées et 400 appartenant à Côte d’Ivoire expertise escargots », explique Bleu Bernus. A Azaguié, Côte d’Ivoire Expertise Escargot possède une exploitation d’un hectare et près de 55 mille sujets. Ce site comprend également 500 fosses, une salle d’incubation ou les œufs sont déposés pour éclosion, un magasin de stockage, une zone de transformation, une salle de tri.

A LIRE AUSSI  Les producteurs africains en quête de partenaires européens

LE SAVOIR-FAIRE NÉCESSAIRE

L’élevage d’escargot semble évident mais nécessite un savoir-faire qu’il est nécessaire d’acquérir via une formation pointue. De prime abord, l’escargotière doit être installée sur de la terre noire car elle est riche en humus. Dans un compartiment de 5 mètres sur 2, sont placés 200 reproducteurs dans une fosse. Quand les œufs sont pondus, ils sont acheminés dans la salle d’incubation hermétiquement fermées, où est maintenue à une température de 37 degrés. Ensuite, ces œufs sont disposés dans des assiettes contenant de la terre noire. Sur ces récipients, sont indiquées les dates de ramassage et les prochaines dates d’éclosion. Dans cet environnement, ils éclosent au bout de 21 jours. Après l’éclosion, les bébés escargots sont ramenés dans les fosses où on dispose de la laitue sur eux. Ces derniers vont se nourrir de végétaux et leur coquille va s’affermir. Ils deviennent les petits escargots ou naissains d’escargots. « A cette étape, ils ont besoin de beaucoup d’humidité, il faut qu’il trouve un milieu naturel tropical. Il faut leur donner une alimentation variée composée de : coquillage et de végétaux (farine de coquillage, fruits, légumes et végétaux). Par exemple de la papaye verte, des choux, des tubercules de manioc, patate, igname broyés, et leur donner un peu de coquillage », ajoute le patron de Côte d’Ivoire Expertise Escargot. M. Bleu précise, en outre, que l’escargot effectue deux pontes dans l’année. La quantité des œufs dépend de l’apport en calcium donc de sa consommation de coquillage qui booste ses pontes.

A LIRE AUSSI  Le calvaire des éleveurs et des acteurs de la filière bétail

PRODUITS DÉRIVÉS DE L’ESCARGOT

Outre les escargots que Côte d’Ivoire Expertise Escargot écoule sur le marché local, d’autres éléments de l’animal sont transformés. Il s’agit de la bave et de la coquille. M. Bleu révèle que le processus d’obtention de la bave se fait lorsque le mollusque arrive à maturité. Et cela varie d’une espèce à une autre. « Après réception des escargots à maturité, on les laisse reposer pendant quelques minutes. A l’aide d’une spatule, on stimule l’animal pour recueillir la bave. Celle-ci est laissée au repos pendant trois jours avant d’être utilisée dans la salle de transformation. Pour avoir un litre de bave il faut cent escargots. On laisse reposer l’escargot pendant une semaine avant d’extraire à nouveau sa bave», précise-t-il. Quant à la coquille, elle entre dans l’alimentation du bétail, des poulet et porcs, qui ont besoin d’un apport calcium. A force de travail acharné avec une organisation méticuleuse, Côte d’Ivoire Expertise Escargot s’est hissée au rang de leader dans la production d’escargots, non seulement en Côte d’Ivoire, mais aussi dans la sous-région ouest africaine. Et les grands prix et autres récompenses obtenus par cette entreprise en sont une parfaite illustration : le Prix du plus jeune entrepreneur émergent 2020 décerné par feu le Ministre Hamed Bakayoko, le Prix national d’excellence 2021 qui est la plus grande distinction en Côte d’Ivoire décernée par le Président de la République, le Prix des Ivoiriens de la diaspora de Paris et le Prix des bâtisseurs de la Côte d’Ivoire moderne «Nous sommes autour de 5 prix d’excellence obtenus avec Côte d’Ivoire Expertise Escargot », note, avec fierté, M. Bleu. Précurseurs dans de l’héliciculture en Afrique, Bleu Bernus et ses hommes ont obtenu, à titre honorifique, le Prix premier modèle africain de production d’escargots. Une reconnaissance continentale qui fait de Côte d’Ivoire Expertise Escargot, une fierté nationale.

A LIRE AUSSI  Le Ministre Tidjani Idrissa vante le travail des éleveurs

BETAIL D’AFRIQUE ( par M. YAPO)

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Leave a comment
scroll to top