CONFERENCE INAUGURALE DU CEP
L’intégralité du discours du Ministre Sidi Tiémoko Touré

DISCOURS INTEGRAL DU MINISTRE SIDI TOURE

Excellence Monsieur Patrick Achi, Premier Ministre de Côte d’Ivoire ;

 Excellence Monsieur Wamkele Mene, Secrétaire Général de la Zlecaf ;

 Excellence Monsieur Lionel Zinsou, Ancien Premier Ministre du Benin et Président du Think Tank Terra Nova ;

 Mesdames et Messieurs les Ministres ;

 Excellences,  Mesdames  et   Messieurs  les  Ambassadeurs  et Membres du corps diplomatique ;

 Mesdames et Messieurs les représentants du secteur privé et de la société civile ;

 Mesdames et Messieurs les Membres fondateurs du CEP ; Mesdames et Messieurs les Experts-membres du CEP ;

Mesdames    et    Messieurs    les    Enseignants-chercheurs   et chercheurs ;

 Chers étudiants ;

 Chers amis de la Presse ;

Distingués invités ;

 Mesdames et Messieurs, tous en vos rangs, grades, titres et qualités ;

 J’ai envie de dire, enfin nous y sommes !

Le Centre d’Études Prospectives, CEP, est né. Et vous êtes présents, nous sommes présents, tous témoins privilégiés de la naissance de cet outil stratégique dans la lutte pour l’évolution de notre continent et pour l’amélioration des conditions de vie de nos peuples.

Mesdames, Messieurs,

 Notre Think tank nait de la volonté – de cadres du secteur public et privé, d’universitaires, d’entrepreneurs, d’étudiants, de Ministres, de leaders d’opinions, de femmes et d’hommes, venus d’ici et d’ailleurs – de se réunir et de réfléchir.

REFLECHIR aux questions du passé, aux défis de demain et aux contraintes du quotidien, dans un cadre apolitique, indépendant et constructif.

A ce titre, plusieurs profils composent l’effectif du CEP dont la Gouvernance est organisée selon la structuration suivante :

Le Haut Conseil : qui représente notre comité de sages, composés de Membres et de Président d’honneur.

Je pourrais citer ici le Premier Ministre Lionel Zinsou, le Ministre Ally Coulibaly et le Professeur Alioune Sall, qui nous font l’honneur de leur présence à cette conférence inaugurale.

Chers ainés nous sommes très heureux de pouvoir compter sur votre soutien et votre expérience avérée.

Nous avons ensuite Le Conseil Stratégique : qui est en d’autres termes, l’organe d’orientation et de pilotage, sous lequel travaille un Comité de direction pour le caractère opérationnel du CEP.

A LIRE AUSSI  Atelier de formation et de restitution du bilan alimentaire du bétail ou Feed Balance Sheets

Nous avons également ce que nous appelons le Panel d’Experts. Le cœur du CEP. Composé de contributeurs et d’experts. Je pourrais citer quelques membres-experts du Centre d’Études Prospectives :

Monsieur Alain Richard Donwahi, Ministre des Eaux et Forêt ; Madame Kaba Nialé, Ministre du Plan et du Développement ;

Monsieur Épiphane Zoro Ballo, Ministre de la Promotion de la Bonne Gouvernance, du Renforcement des Capacités et de la Lutte contre la Corruption;

Madame Hakima El Haite, Présidente de l’Internationale Libérale ;

Monsieur Alioune Sarr, Ministre du Tourisme et des Transports Aériens du Sénégal ;

Madame Ramona Manescu, Ancienne Ministre des Affaires Étrangères de Roumanie ;

Monsieur Wilfrid Lauriano do Rego, Coordonateur du Conseil Présidentiel pour l’Afrique (France) ;

Madame Mariam Dao Gabala, Présidente du Comité de Normalisation de la FIF;

Monsieur Michel de Maegd, Député Belge ;

Autant de personnalités avec qui vous aurez l’occasion d’échanger au cours des panels qui vont ponctuer cette journée de réflexion.

Le CEP compte également en son sein plusieurs autres membres- experts, issus de la société civile, du secteur privé ou encore du monde universitaire : Je pourrais citer quelques-uns à savoir :

Le Professeur en maladies infectieuses, Monsieur Serge Eholie ; Madame la Sénatrice, Mariam Dao Gabala, qui n’est plus à présenter ;

Monsieur Salif Traoré dit Asalfo, icône de la musique africaine et chef d’entreprise.

Et une vingtaine d’autres membres experts qui nous font l’amitié de leur présence et que je salue très fraternellement.

Enfin, nous avons les membres adhérents. Et je voudrais rassurer tout le monde ici, le CEP n’est pas un cercle fermé. Le CEP est un think tank ouvert et participatif.

Pour participer aux activités du CEP, il vous faut simplement aller sur notre site internet : www.cep.ci et vous inscrire. Plus nous serons nombreux, plus nous irons loin.

A LIRE AUSSI  Ce que le gouvernement prévoit pour les sinistrés

Mesdames, Messieurs, chers invités,

 En ce qui concerne les missions principales du CEP, nous en avons cinq (05), à savoir :

  • Accompagner les États et Institutions dans leurs politiques de développement ;
  • Promouvoir l’étude     prospective    comme     outil     de développement ;
  • Promouvoir les    modèles   économiques   africains   qui fonctionnent ;
  • Faire des recommandations stratégiques sur les questions d’actualité à l’échelle nationale et internationale ;
  • et enfin, promouvoir des stratégies analytiques pour le long

Conformément à ces missions, plusieurs axes d’expertises seront ainsi développés. Il s’agit :

  • des politiques économiques et sociales ;
  • des relations internationales ;
  • de la recherche de la paix et de la cohésion sociale ;
  • de la bonne gouvernance ;
  • de l’accès aux services sociaux de base ;
  • et de la promotion de l’emploi décent, surtout en faveur des jeunes et des femmes.

Mesdames, Messieurs,

 Comme vous le savez, le thème de cette conférence inaugurale qui nous rassemble ce jour est : « La zone de libre échange continental Africaine : Un levier pour la sécurité alimentaire en Afrique »

Un thème qui nous tient à cœur et que nous aurons l’occasion de développer tout au long de cette journée qui enregistrera la participation d’éminentes personnalités. Je voudrais à ce titre remercier tout particulièrement le Premier Ministre Achi Patrick et cela pour deux raisons.

En premier lieu, il s’agit bien évidemment de le remercier pour sa présence effective avec nous ce jour. Malgré son agenda très chargé, il a accepté de présider cette cérémonie, et je suis persuadé que tout comme moi, vous êtes impatients d’entendre les mots qu’il aura à l’endroit de notre think tank.

La deuxième raison, c’est de nous avoir autorisé, avec la caution du Chef de l’État, Son Excellence Alassane OUATTARA, à mener cette activité qui nous tient particulièrement à cœur.

Monsieur le Premier Ministre, la disponibilité, l’ouverture et le partage vous ont toujours caractérisé. Nous ne sommes pas surpris. Transmettez, s’il vous plait, au Président Alassane OUATTARA, notre modèle idéologique, nos remerciements et notre gratitude.

A LIRE AUSSI  C.I / FERME EXPERIMENTALE A L’UNA : LE MINISTRE SIDI TOURE VEUT PROFESSIONNALISER LE SECTEUR AVICOLE

Mes remerciements vont également à l’endroit du Secrétariat de la Zlecaf, représenté ici par son premier responsable, le Secrétaire Général, Son Excellence Wamkele Mene, dont l’institution a été d’un appui sans faille dans la concrétisation de ce projet.

On ne pourrait parler de sécurité alimentaire sans parler des Objectifs de Développement Durable (ODD), et donc du Système des Nations Unis, qui nous fait l’honneur également de sa présence, à travers ses institutions spécialisées, à savoir : le PAM, la FAO, le FIDA, ou encore le Centre d’Excellence Régional contre la Faim et la Malnutrition (CERFAM), fruit d’un partenariat entre le Gouvernement de la Côte d’Ivoire et le Programme alimentaire mondial. Messieurs les représentants, merci de votre présence et de votre participation aux différents panels de ce jour.

A ce stade de mon propos, permettez-moi de saluer le travail abattu par le comité scientifique et le comité d’organisation, qui depuis plusieurs mois sont à la tâche pour la réussite de ce lancement. Mesdames et Messieurs, Bravo, même si je suis persuadé que nous ferons mieux l’année prochaine !

Enfin, à tous les intervenants, et à tous les participants, à la Banque Africaine de Développement, représentée ce matin par une forte délégation, à la CGECI, à Swiss UMEF University, à la Fondation Friedrich Naumann, je fais un clin d’œil particulier aux étudiants en année de Doctorat des universités d’Abidjan et leurs encadreurs, qui se sont mobilisés massivement pour prendre part à cette rencontre, au Conseil National des Jeunes de Côte d’Ivoire, à la grande famille de l’Internationale Libérale, à mes collègues Ministres, à tous, je ne pourrai pas citer tout le monde, mais je voudrais vous dire un grand merci pour votre présence et votre soutien.

Je vous remercie pour votre aimable attention.

SIDI TIEMOKO TOURE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Leave a comment
scroll to top